Hôteliers
Menu

Hôtels Spa

Le Magazine

23 novembre 2010

Interview: Natasha Glover Webber

Natasha Glover Webber

Natasha Glover Webber, « Le temps et la personnalisation sont les clefs d’un service haut de gamme aujourd’hui »

Femme d’affaire dans le monde du tourisme depuis plusieurs années, cette jeune femme qui a travaillé pour les plus grand groupe hôtelier de l’île Maurice, se lance aujourd’hui dans l’univers du spa haut de gamme. Sous l’égide de sa société, Bespoke, Natasha représente à la fois la marque Lemi, très connue pour son savoir faire en terme d’équipements et de produits spa, et développe un service de voyage sur mesure et conciergerie de luxe, à l’attention des clients les plus exigeants de la planète.

Natasha a accepté de se confier à Valérie Aubert, correspondante pour Finest-spa.com, et partager librement avec elle sa passion du bien-être et ses visions, en tant que professionnelle, du monde du spa de luxe à l’ile Maurice.

VA: Quelles sont vos habitudes spa et bien être d’une manière générale ?

NGW: Je suis plutôt simple de ce coté là, je suis surtout attirée par des massages du type occidental, c’est à dire assez généraux en terme de détente et relaxation. Bien sur j’apprécie aussi des soins plus sophistiqués comme ceux des mains et des pieds, qui me procurent un grand moment de détente. Sans doute perfectionniste, je considère comme très importantes ces parties du corps qui reflètent pour moi toute la féminité d’une femme, au même titre que le visage ou les cheveux. D’un point de vue plus thérapeutique, je suis surtout attirée par l’aromathérapie qui propose une typologie de soins vraiment très efficaces. La science des plantes est vraiment incroyable et très riche et je n’ai rien trouvé de mieux pour soulager les tensions de mon dos après une journée de travail !

VA: Avez vous des préférences parmi les gamme de produits spa et de cosmétologie ?

NGW: De ce coté je suis surtout attirée par les produits bio fabriqués à base de plantes. J’ai pu découvrir plusieurs marques très innovantes dans ce domaine lors de mes différents visites sur les salons professionnels. Personnellement je trouve ces produits vraiment meilleurs pour la peau, comparés à ceux des grandes marques plus prestigieuses que tout le monde connait. Bien sur il est aussi plus difficile de se les procurer, surtout ici à l’ile Maurice, c’est pourquoi je ne rate jamais une occasion d’en rapporter lors de mes voyages, ou d’en demander à des amis qui voyagent elles aussi.

VA: Née en Russie, vous vivez à Maurice depuis une dizaine d’années, quels souvenirs gardez vous de votre culture d’origine ?

NGW: Je suis arrivée très jeune à l’ile Maurice, toutefois je garde un profond attachement à mon pays d’origine. La Sibérie, région où j’ai grandi, est un endroit vraiment magnifique et comme l’île Maurice riche en traditions. La nature est très présente dans toute les activés et les loisirs. Un pique-nique en famille au bord de la rivière au milieu des arbres est une tradition familiale, au même titre que les visites au sauna traditionnel. Une technique de massage très naturelle du nom de « Banja » consiste à regrouper en plumeau les branches fines de l’arbre appelé « Birch », puis le tremper dans l’eau bouillante afin de le ramollir. Le plumeau est ensuite passé sur le corps par légères applications ce qui permet une dilatation des pores de la peau. Cette action de purification du corps est tout à fais traditionnelle et représente bien la tradition russe.

VA: D’une manière générale quelle est votre philosophie en terme de bien être ?

NGW: Je crois beaucoup à l’équilibre et au naturel. Dans ma vie quotidienne je ne suis ni obsédée ni enfermée dans un système et je reste surtout ouverte au monde. Partager des moments de joie avec mes proches est aussi important que mon travail, c’est un équilibre général qui me rend belle et heureuse. Une journée au bord de la mer, en famille, à écouter le bruit des vagues et sentir l’eau fraiche sur mon corps, sont des moments où je me ressource complètement. Bien sur je surveille mon alimentation, à la maison j’utilise des aliments frais que j’assaisonne simplement d’huile d’olive par exemple. Et je ne cache pas non plus ma gourmandise pour le fromage, qui accompagné d’une coupe de champagne font un très bon plateau télé !

VA: Quelle est selon vous la signification du luxe dans le domaine spa ?

NGW: Le luxe est une notion très importante pour moi car elle représente, non pas le clinquant et la richesse extérieure, mais au contraire la simplicité dans la perfection. Dans une offre spa je pense qu’il est plus exclusif de proposer une carte de traitements simple pouvant en même temps totalement s’adapter à chaque personne. Cela demande du temps et c’est en cela que l’offre devient vraiment « bespoke ». Le temps et la personnalisation sont les clefs d’un service haut de gamme aujourd’hui. Chaque clients doit se sentir unique. Aujourd’hui certaines gammes de produits spa vont dans ce sens, avec des mélanges qui peuvent se réaliser au moment du soin et s’adapter à chaque type de peau ou de personnalité, avec en plus une garantie d’efficacité remarquable.

VA: En tant que professionnelle du tourisme et aujourd’hui du monde spa, quel est votre regard sur l’offre spa à Maurice ?

NGW: Je considère les spa à Maurice comme de très bon niveau, surtout au point de vue de l’environnement naturel dans le quel ils sont souvent aménagés. La sensation de calme et de détente n’en est que renforcés, en comparaison des city spa qui , bien que très modernes, ne permettent pas de se régénérer si profondément. Le personnel mauricien est aussi très compétents et j’apprécie toujours beaucoup son accueil et sa gentillesse naturelle. Toutefois je regrette quelque peu que la formation des thérapeutes soit le plus souvent traditionnelle car ils manquent de certaines techniques de massage plus perfectionnés, ce que les thérapeutes en Europe ont de leur coté très bien développés. Je pense qu’il y a un équilibre à trouver entre le respect de la tradition d’un coté et le développement de nouvelles offres de l’autre. Cette modernité est très visible dés que l’on voyage et visite les grands salons professionnels en Europe et je pense que l’offre spa à Maurice aurait tout à gagner à s ‘étendre dans ce domaine, tout en conservant son authenticité.

VA: Aujourd’hui comment développer le marketing des spas à Maurice ?

NGW: Je pense que de grandes perspectives s’offrent au monde du spa à l’île Maurice, autant en terme d’infrastructures que de produits utilisés ou du marketing qui l’accompagne. La tendance actuelle va vers une démocratisation de l’offre spa et de nombreux réseaux proposent des offres promotionnelles vraiment très intéressante. Face à cela, les spa haut de gamme doivent se tenir toujours en phase avec les dernières tendances et représenter le plus possible les meilleurs innovations dans ce domaine. La marque Lémi, que je représente à l’île Maurice, propose des équipements tout à fait innovant, à la fois en terme de confort ou de gamme visuelle. Il peut s’agir de « couverture hammam » très légère et pratique d’utilisation, spécialement conçues pour des spa de petite taille, ou bien des matelas constitués de coussins d’eau éclairés de l’intérieur, qui à la fois réjouissent les clients et permettent une offre de soins en chromo thérapie très tendance actuellement.

VA: Quel est pour vous le lieu le plus glamour à l’ile Maurice ?

Je suis très sensible à l’environnement général et l’ambiance de l’hôtel Le Saint Géran. J’aime sa plage de sable fin ainsi que l’ambiance douce et exclusive de cet hôtel. Le Saint Géran est l’un des hôtels les plus anciens de l’île Maurice et j’apprécie cet esprit de tradition et d’authenticité qui vont de paire avec mon idée du luxe.

Port Louis, vendredi 29 octobre 2010.

Valérie Aubert © www.finest-spa.com 2010

Rechercher un hôtel SPA

  • Collection

  • Destination

  • Pays

  • Inspiration

  • Type de spa